Liberia: Gender sensitivity, appropriate science key to NAP process

Monrovia, Liberia May 2015: The first National Adaptation Plan (NAP) training workshop for Liberia was held from 13-15 May 2015, at the Bassa Women Development Association Training Center in Buchanan City, Grand Bassa County, commencing the NAP process in the country. 

[Version française est en dessous: Please scroll down the page for French version] 
 
Present at the opening event were the Executive Director of the Environmental Protection Agency (EPA), the Grand Bassa's County Superintendent, the Mayor of Buchanan City, UNDP’s Deputy Country Director, and nearly 50 participants from various Ministries and Government Agencies of Liberia.
 
During her keynote speech at the opening of the workshop, the EPA Executive Director, Mrs. Amyaa Vohiri said, “Actions on adaptation should be gender sensitive, transparent, and guided by appropriate science. As a result of the NAP process, it is expected to develop an adaptation portfolio of around USD 300 million which will provide great results for Liberia, improving the climate resilience of vulnerable groups and areas in Liberia.”
 

Mr. Cleophas Torori, UNDP’s Deputy Country Director for Liberia, said, “The NAP process represents an opportunity for Liberia to build up local capacity for climate proof development interventions. Liberia must build on the success of community empowerment to build resilience to climate change impacts. UNDP will be assisting Liberia’s Government to prepare a project pipeline for the Green Climate Fund.”
 
During the workshop, the main aspects of the medium term NAP process were discussed, reflecting on lessons learnt from the ongoing climate change initiatives under the National Adaptation Programme of Action (NAPA). 
 
Participants held a broad discussion on the information, capacity and technical gaps that needs to be covered during the NAP process. The workshop focused on the key climate change sensitive sectors, namely agriculture, coastal management, energy, forestry and health & waste management.
 
As a result of the workshop, a roadmap for the NAP process was established, setting priorities according Liberia’s needs for building adaptation institutional and technical capacity and developing an adaptation project pipeline in priority sectors. The roadmap will enable the support for integration of climate change adaptation into existing national and sectoral planning and budgeting processes.
 
Liberia’s NAP Workshop was supported by UNDP through the NAP-GSP.
 

Libéria: La sensibilité au genre et une base scientifique adéquate sont cruciales pour le processus PNA

Monrovia, Libéria, mai 2015: le processus PNA du Libéria a été lancé à travers le premier atelier de formation sur le plan national d’adaptation (PNA)  qui s’est tenu du 13 au 15 mai 2015 au Centre de formation de l’Association pour le développement des femmes de Bassa à Buchanan City, dans le comté du Grand Bassa.
 
La Directrice exécutive de l’Agence de protection de l’Environnement (EPA), le Superintendent du comté de Grand Bassa, le maire de Buchanan city, le Directeur pays adjoint du PNUD, et près de 50 participants de différents ministères et agences gouvernementales du Libéria ont assisté à ce lancement.
 
Au cours de son allocution à l’ouverture de l’atelier, la Directrice exécutive de l’EPA, Mme Amyaa Vohiri, a déclaré que « Les actions d’adaptation doivent être sensibles au genre, transparentes, et guidées par la science la plus adéquate. Le résultat attendu du processus PNA est le développement d’un portefeuille d’adaptation d’environ 300 millions qui permettra d’atteindre des résultats significatifs pour le Libéria, améliorant ainsi la résilience climatique des groupes et zones vulnérables au Libéria. »
 
M. Cleophas Torori, le Directeur pays adjoint du PNUD au Libéra, a affirmé que, « le processus PNA constitue une opportunité pour le Libéria de renforcer les capacités locales en matière d’interventions de développement adaptées aux changements climatiques.  Le Libéria doit s’appuyer sur la réussite de l’autonomisation communautaire pour renforcer la résilience face aux effets des changements climatiques. Le PNUD aidera le Gouvernement du Libéria à préparer une réserve de projets en vue du Fonds vert climat ».
Pendant l’atelier, les principaux aspects d’un processus PNA à moyen terme ont été discutés, à partir des leçons apprises des initiatives en matière de changements climatiques en cours dans le cadre du Programme d’action national d’adaptation (PANA). 
Les participants discuté des lacunes en matière d’information, de capacités et de connaissances techniques qui devraient être comblées dans le cadre du processus PNA. L’atelier s’est concentré sur les principaux secteurs sensibles aux changements climatiques, à savoir l’agriculture, la gestion côtière, l’énergie, la foresterie et la gestion sanitaire et des déchêts. 
 
Une feuille de route a résulté de l’atelier. Elle définit les priorités quant aux besoins du Libéria pour renforcer les capacités institutionnelles et techniques en matière d’adaptation et pour développer une réserve de projets dans les secteurs prioritaires. La feuille de route permettra d’appuyer l’intégration de l’adaptation aux changements climatiques dans les processus de planification et de budgétisation nationaux et sectoriels existants.
 
L’atelier PNA du Libéria a été organisé avec l’appui du PNUD à travers le PAG-PNA.