Evaluation des appuis pour les Activités Génératrices de Revenus (AGR) fournis par le projet – PANA - Résilience


Le projet porte essentiellement sur les principales mesures d’adaptation qui ont été identifiées et retenues au cours du processus d’élaboration du PANA, comme étant prioritaires pour les acteurs aux échelons départemental, communal et villageois ; visant les secteurs d’agriculture et d’élevage, les communautés d’éleveurs et d’agriculteurs. Les groupes des femmes et des enfants sont les plus vulnérables aux effets néfastes des changements climatiques. En effet, les nombreuses années de sécheresse ont contribué à la baisse de la production agropastorale dans certaines zones du pays. Cette situation a provoqué l’exode des bras valides vers les zones urbaines, laissant derrière eux femmes et enfants qui sont contraints de s’engager dans le petit commerce. Ces activités sont essentiellement basées sur le jardinage et la vente des produits et sous-produits de l’élevage, qui sont elles-mêmes affectées par les effets négatifs des changements climatiques. Pour renforcer la résilience aux effets des changements climatiques, les communautés rurales ont besoin d’autres moyens de subsistance qui génèrent des revenus et stimulent l’économie rurale. Toutefois, le manque de moyens techniques et de compétences administratives en milieu rural, le manque d’infrastructures et la pauvreté des populations rurales constituent un obstacle majeur au développement de ces moyens de subsistance. C’est pourquoi pour améliorer le revenu des populations et renforcer leur capacité d’adaptation aux effets néfastes des changements climatiques, il convient de promouvoir les activités génératrices de revenus et le renforcement des sociétés mutualistes. La mise en oeuvre des microprojets de promotion d’activités génératrices de revenu par le biais de l’amélioration des échanges, la transformation et la conservation des produits agricoles, l’augmentation du nombre de matériel agricole fabriqué localement et le renforcement de la capacité de financement décentralisé des producteurs ruraux dans les zones concernées contribuera non seulement à l’amélioration des conditions de vie des populations, mais également à l’atteinte des objectifs de la SDRP et de la politique nationale de initiative 3 N (les Nigériens Nourrissent les Nigériens).

Download