Le Projet Plan National d’Adaptation aux Changements Climatiques du PNUD TCHAD couvre désormais toutes ses zones d’intervention

Pour juguler la problématique du Changement Climatique, le Gouvernement du Tchad et le Programme des Nations Unies pour le Développement (PNUD) ont développé le Projet du « Plan National d'Adaptation du Tchad (PNA) ». Ce projet vise à renforcer le système d’information climatique et à intégrer l'adaptation aux changements climatiques dans la planification et la budgétisation à moyen et à long terme des secteurs sensibles au climat suivant deux composantes.

Lancé officiellement le 24 octobre 2019 à N’Djaména pour couvrir 19 provinces, le projet PNA a été initié pour juguler la problématique du Changement Climatique. Il vise à renforcer le système d’information climatique et à intégrer l'adaptation aux changements climatiques dans la planification et la budgétisation à moyen et à long terme des secteurs sensibles au climat.

La province du Guéra choisie stratégiquement pour la bande sahélienne

Après l’étape de N’Djaména et Moundou, Mongo a été stratégiquement retenu pour accueillir le hub de la bande sahélienne du PNA.

C’est ainsi que le lundi 20 juillet 2020, le projet a été officiellement lancé dans la zone sahélienne à partir de Mongo. Le lancement a été préside par le Secrétaire Général de la Province du Guéra, représentant le Gouverneur.

A cet effet, il faut aussi noter que les délégués des provinces de la partie saharienne du Tchad, initialement non prises en compte dans le cadre du PNA ont été invités afin de s’imprégner du projet avant une éventuelle extension vers le septentrion.  

Pour l’occasion, le Secrétaire Général de la Province Guéra a souligné que la zone soudanienne, malgré son plus haut potentiel du secteur agro-sylvo-pastoral, la zone reste vulnérable aux chocs et risques climatiques qui fragilisent ses systèmes de productions. « Pour répondre à ces préoccupations, le Gouvernement tchadien et le PNUD ont développé le Projet du « Plan national d'adaptation du Tchad », en appui aux efforts déjà engagés pour la mise en œuvre de son PND 2017-2021 », a-t-il ajouté.

Renforcer l’atteinte des ODD

Pour le Spécialiste de Programme Développement Durable du PNUD, prenant la parole au nom de la Représentante Résidente a.i du PNUD, le lancement officiel du projet « Plan National d’Adaptation » dans la zone méridionale constitue une étape stratégique. « C’est l’occasion unique pour l’ensemble des acteurs institutionnels clés, d’être informé de l’existence du projet et de s’approprier l’ensemble des activités à mettre en œuvre par le projet. Cette étape décisive permettra aux parties prenantes que vous êtes de soutenir l’Unité de gestion du Projet (UGP) dans l’exécution quotidienne du projet et traduire dans les faits, les engagements pris en termes de cofinancements attendus du gouvernement et des autres partenaires afin de respecter scrupuleusement les procédures du GEF, en vue de maintenir les opportunités d’accès aux financements à venir », indique-t-il.

Visant la réalisation de plusieurs ODD, notamment l’ODD5 (Égalité entre les sexes), l’ODD12 (Production et consommation durables), l’ODD13 (Mesures relatives à la lutte contre les changements climatiques) et l’ODD15 (Vie terrestre). Le projet met en exergue une politique participative et inclusive pour lutter contre le changement climatique, contrôler et gérer les ressources naturelles à travers la mise en place d’un système de prévention et de gestion des risques et des catastrophes naturelles et d’autres crises humanitaires. Aussi, la politique sensible aux sexo-spécificités n’a pas été occultée.

Le PNA, un projet d’avenir

Selon le Directeur National du Projet, ces objectifs seront réalisés grâce au renforcement des capacités à intégrer la problématique hommes-femmes, l’emploi et l’environnement et à mettre en place un mécanisme de suivi de l’efficacité de la mise en œuvre.

Après le mot de lancement du secrétaire général de la Province du Guéra, les participants se sont présentés individuellement (nom, prénom, institution, titre, responsabilité, zone de provenance, etc.). Par la suite, est intervenue la présentation du projet PNA par le Coordonnateur National du Projet.

Le Coordonnateur National du Projet a d’abord rappelé le contexte géophysique et agro-climatique du pays caractérisé par trois (3) zones bioclimatiques contrastées soumises aux différentes causes des effets des changements climatiques et dans lesquelles des populations tous aussi vulnérables que leurs terroirs sont résignés à s’adapter, avec un effet d’entrainement sur pratiquement tous les secteurs et domaines pour lesquelles une analyse de la vulnérabilité devrait guider les interventions. Ensuite, il a abordé les autres aspects de sa présentation en l’occurrence la théorie du changement relative à la mise en œuvre du Projet, les objectifs, les deux (2) composantes, les effets, les actions prioritaires, les parties prenantes, les projets en synergie, le budget et de la composition de l’UGP.

Last Updated: 10 Nov 2020